Comment viabiliser un terrain pour le vendre ?

12

Voulez-vous vendre votre terrain bâti ? Parfois, le processus peut sembler long et complexe. Quel est le prix à afficher ? Quelles informations inclure dans votre annonce ? Quels documents fournissez vous ? Découvrez rapidement nos conseils pour une vente rapide et au meilleur prix !

La vente d’un terrain en 5 étapes clés

Avant de prendre des mesures pour vendre votre terrain, vous devez vous assurer qu’il est constructible. En effet, le statut juridique d’une parcelle peut changer d’année en année, en fonction de l’évolution du plan urbain local (PLU) de la municipalité dans laquelle elle est située.

A lire également : Comment savoir combien je peux emprunter ?

Il est donc essentiel de se rendre à la mairie pour vérifier ces informations. Profitez de l’occasion pour demander un certificat d’urbanisme précisant les règles d’urbanisation applicables à votre parcelle. Il est valable 18 mois à compter de la date d’émission.

1. Mettre améliore sa terre

Bien que cette approche semble Naturel quand un propriétaire offre sa maison à la vente, ce n’est pas toujours le cas quand il veut abandonner un terrain nu. Et pourtant, le développement de votre terre ne doit pas être négligé.

A découvrir également : Quel salaire pour emprunter 20.000 euros ?

Les futurs acheteurs doivent être en mesure d’apprécier la forme, la topographie et l’agencement du sol afin de pouvoir projeter facilement. Rendez votre intrigue aussi propre que possible. Retirer la brosse, tondre la pelouse, enlever les ordures, en bref, faire un endroit propre ! Considérez également la stabilisation de l’itinéraire, si nécessaire.

2. Perler le champ

Avant de vendre un terrain à bâtir, vous devrez appeler un évaluateur expérimenté pour valider avec précision sa surface. Le professionnel effectuera ensuite une étude de surface selon vos souhaits et les informations contenues dans le PLU.

NB : Si votre terre est isolée, l’Association n’est pas obligatoire. Cependant, il est fortement recommandé de s’assurer des limites clair pour le futur acheteur.

3. Servir la terre pour attirer les acheteurs

Bien qu’optionnelle (hors sol située en lotissement) avant la vente, cette étape est essentielle pour attirer le plus d’acheteurs possible.

L’ entretien est essentiel avant de démarrer un chantier. Si le paquet n’est pas connecté aux différents réseaux publics, les acheteurs seront obligés d’en prendre soin. La plupart d’entre eux ont tendance à se tourner vers des sols déjà servis afin d’éviter d’autres étapes.

4. Faire une estimation immobilière

Une fois nettoyé, délimité et éventuellement servi, votre terrain est prêt à la vente. Maintenant, il est temps de faire une estimation immobilière. Pour cela, plusieurs paramètres doivent être pris en compte :

  • La constructibilité de la terre – ce sont les droits de construire attachés à votre parcelle. Ce critère est décisif, surtout si vous voulez vendre à un promoteur immobilier. Ce type de vente est particulier (temps de vente allongé, nombreuses conditions suspensives, renégociations…) il est important de bien maîtriser cette étape.
  • Que la terre soit desservie ou non : une parcelle desservie est toujours vendue plus cher.
  • Présence possible de servitude : un droit de passage peut, par exemple, abaisser la valeur de la terre.
  • La forme du sol : les parcelles rectangulaires se vendent généralement plus facilement.
  • L’ environnement : la proximité des services, des écoles, des autoroutes, des points d’intérêt naturels (parcs, plages, lacs, réserves naturelles, etc.), l’exposition ou la vue sont autant de facteurs à prendre en compte lors de la détermination du prix de votre terrain.

Une estimation immobilière équitable vous permettra de vendre rapidement et au meilleur prix. Pour cette étape, nous vous recommandons de vous tourner vers un immobilier familial avec l’industrie.

5. Rédiger une annonce immobilière attrayante

Une publicité immobilière contenant une photo est jusqu’à sept fois plus affichée qu’un simple texte. Il est donc recommandé de prendre des photos montrant l’ensemble du terrain si possible. Si elle est trop grande, choisissez l’endroit le plus attrayant (arbres, fleurs, rivière…) afin d’attirer l’attention des acheteurs. Préférez une journée ensoleillée pour mettre en valeur votre propriété.

Quant au texte de la publicité, rester factuelle. Décrivez la propriété et son environnement. N’oubliez pas de mentionner la région et, bien sûr, le prix !

Formalités administratives pour vendre un terrain à bâtir

Avez-vous trouvé un acheteur ? Bonne nouvelle ! Maintenant vient le stade des procédures administratives. Vous devrez fournir un certain nombre de documents à votre notaire pour conclure la vente :

  • documents justificatifs concernant la votre identité et votre situation personnelle (carte d’identité, brochure familiale, contrat de mariage, certificat PACS, jugement de divorce, etc.)
  • ;

  • un titre (acte de vente, acte de succession, acte de don, certificat de propriété) ; une description du
  • terrain, si le titre est incomplet (plan de la frontière, document d’arpentage).

Selon la situation, d’autres documents peuvent être exigés comme le dernier avis d’impôt foncier, une garantie d’achèvement des travaux (si l’entretien est en cours au moment de la vente), une analyse des risques naturels ou industriels, un certificat de planification opérationnelle, etc.

Nous vous recommandons de commencer à collecter ces documents dès que vous décidez de publier votre terrain à vendre.

Votre terrain vous permet-il de construire un ou plusieurs nouveaux bâtiments ? Vous êtes contacté par les développeurs Immobilier ? City&You vous accompagne pour négocier la valeur de votre terre et trouver des partenaires sérieux et appropriés. Contactez nos experts pour en savoir plus sur votre projet !