Comment louer un local professionnel ?

14

Une fois l’entreprise créée, ou même avant, il est souvent essentiel de trouver un espace professionnel pour mener à bien votre entreprise ou créer votre propre siège social. Selon l’activité, il sera souhaitable de choisir un espace commercial avec pignon sur la rue, des bureaux ou un entrepôt.

Définitions : entreprise et sans port

L’ entreprise

Indépendamment du métier en question (hôtel, restaurant, boissons, salon de coiffure, commerce, etc.), l’ entreprise se compose de deux parties distinctes, compatibles et essentielles : intangibles (droit de bail, nom commercial, client, licence, etc.) et les éléments matériels (équipement, matériaux) liés à l’exercice d’une activité commerciale ou industrielle.

A lire également : Quel avantage à louer un appartement meublé ?

Les éléments du corps sont palpables et tangibles, c’est pourquoi nous comptons tout ce qui est la disposition, le matériel, l’installation, les meubles, les ustensiles ou tout autre matériau dont la durée de vie dépasse la 12 mois

L’ acquisition d’éléments incorporels ne peut être quantifiable, et comme nous l’avons déjà mentionné, les clients, les droits d’entrée, le pas de porte, le nom commercial, le signe, les marques de commerce, les brevets par invention et diverses licences et autorisations administratives.

A lire en complément : Se charger soi-même de sa gestion locative ou déléguer la tâche à une agence : quel choix faire ?

Le pas de la porte

La porte est une somme d’argent qui est payée par le futur propriétaire du contrat d’ un local loué, ainsi que des loyers. La porte est comme un droit d’entrée et est souvent identifiée comme un supplément imposable pour le bailleur.

Dans le cas du locataire entrant, l’entrée de la porte représente les frais de premier établissement déductibles puis déductibles de manière répartie pendant toute la durée du contrat. Le montant de la marche de la porte est fixé par les deux côtés : l’absence de porte peut prendre 3 aspects, c’est-à-dire un supplément de location, une allocation à la contrepartie monétaire pour des biens de diverses sortes (avec des avantages commerciaux) et, enfin, une compensation correspondant à la contrepartie monétaire équivalente au droit de renouvellement de son contrat.

Le droit au bail

Il s’agit d’un élément de l’entreprise détenue par le locataire sortant qui permet l’acquisition de locaux et de bénéficier du droit de renouveler le contrat auquel il est associé. Le nouveau propriétaire des locaux acquiert de son prédécesseur le droit de bénéficier d’un bail continu pour la période restante et dans les mêmes conditions.

Comment trouver un local ?

Pour trouver la perle rare qui convient le mieux aux activités industrielles ou commerciales, il est important de faire une évaluation de vos besoins et attentes en fonction de l’investissement afin de trouver une surface entre quatre murs pour servir de vitrine pour cette entreprise.

Entre autres choses, il est nécessaire pour déterminer la zone nécessaire pour mener une activité professionnelle, déterminer le montant de la redevance qui peut être payé et trouver un emplacement ou un quartier bien situé près d’une zone commerciale, une gare ou à proximité de points stratégiques pour optimiser l’investissement dans le développement des travaux, tels que les services de transport pour les employés, la restauration, etc.

Ensuite, la recherche du local peut commencer et de nombreuses solutions et conseils sont offerts au chercheur comme le célèbre bouche à oreille identifiant pour lui-même tous les locaux vides ou abandonnés, demandant l’avis des voisins.

Les possibilités existantes peuvent également être filtrées en vérifiant les annonces dans la section commerciale « locale ».

Lesagences immobilières sont une source inépuisable, mais cela peut être coûteux.

Enfin, Internet vous permet d’effectuer de nombreuses recherches en configurant leurs besoins et indiquant ce que vous voulez trouver. Un site de bureaux comme www.bureauxlocaux.com en est un excellent exemple.

Points importants d’un bail commercial à connaître avant de signer

Il s’agit d’un document très important pour un chef d’entreprise ou tout entrepreneur, surtout si vous avez choisi d’établir votre siège social dans un quartier proche de cet endroit. Il est donc nécessaire de passer un certain temps pour vérifier certains critères essentiels.

Tout d’ abord, nous devons regarder la forme du contrat, écrit par un notaire ou un avocat, puis regarder la durée (le minimum est de 9 ans).

Ensuite, les autres critères à surveiller sont le loyer, les principales obligations du bailleur (informer les risques technologiques et naturels, les pertes potentielles et les risques de pollution, mais aussi de mettre en vente les biens loués, d’entretenir les biens afin de servir, d’assurer la jouissance pacifique et la sécurité de la propriété).

Le propriétaire du contrat, en contrepartie, s’engage à payer les loyers et à utiliser le bien ou raisonnablement conformément aux termes du contrat. D’autres points à surveiller sont l’examen triennal (tous les 3 ans) du loyer, la possibilité de sous-louer le bien, la résiliation, le renouvellement du loyer et les conditions de refus de frenewal.