Comment réduire ses impôts grâce à la défiscalisation immobilière

709

Souhaitez-vous investir dans un logement neuf ou ancien ? Sachez qu’il existe de nombreux dispositifs qui vous permettent de récupérer une partie de votre investissement. En pratique, ils participent à la réduction des impôts. Découvrons alors dans cet article quelques-uns.

Quels sont les dispositifs de défiscalisation dans l’immobilier neuf ?

Dans le cadre d’un investissement dans l’immobilier neuf, il existe plusieurs dispositifs de défiscalisation qui permettent de réduire vos impôts. Parmi ceux-ci, on retrouve :

Lire également : Les solutions de défiscalisation pour les investissements en outre-mer : un levier financier avantageux

Les dispositifs Pinel

La loi Pinel est un soutien aux contribuables qui souhaitent investir dans l’immobilier neuf. Cependant, pour en bénéficier, vous devez louer votre bien pour une durée minimum de 6 ans. Plus la période de location est longue, plus l’avantage fiscal sera conséquent. Pour 6 ans, 9 ans ou 12 ans en 2023, les taux sont respectivement de 10,5%, 15% ou 17,5%. Cela se remarque sur le prix de revient du bien. Par ailleurs, il existe d’autres facteurs qui conditionnent l’obtention du dispositif Pinel. Entre autres, il faut que le bien soit situé au sein d’un bâtiment d’habitation collectif. Aussi, il faudrait que les revenus du locataire soient en dessous d’un plafond établi par le code général des impôts.

Le dispositif Censi-Bouvard

Tout comme la loi Pinel, le dispositif Censi-Bouvard permet de bénéficier d’une réduction des impôts à travers l’investissement dans le neuf. Particulièrement, il s’adresse aux contribuables qui ont effectué un placement locatif entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2022. Mais, il faudrait que le bien concerné soit assigné à la location meublée non professionnelle. Parmi les logements éligibles au dispositif Censi-Bouvard figurent les établissements dotés de services pour les étudiants. On retrouve également les établissements médico-sociaux qui accueillent les personnes handicapées ou âgées. À ces types de biens s’ajoutent les établissements qui disposent de services de surveillance médicale, de soins et d’hébergements aux personnes dépendantes.

A lire aussi : Comment optimiser la fiscalité dans le cadre d'un investissement locatif ?

Quels sont les dispositifs de défiscalisation dans l’immobilier ancien ?

Les investisseurs dans l’immobilier ancien peuvent aussi voir réduire leurs impôts grâce à la défiscalisation immobilière. Parmi les dispositifs mis en place qui le permettent, on note le dispositif Malraux, d’une importance notable lors des travaux qui visent à restaurer et à mettre en location un bien ancien. En effet, il vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôts jusqu’à 30%. Celle-ci comprend le coût des travaux ainsi que la zone de localisation du bien. Cependant, plusieurs conditions sont fixées pour prétendre au dispositif Malraux. Entre autres, il faut que :

  • Le bien soit assigné à une location nue, notamment dans les 12 mois qui suivent les travaux ;
  • Le locataire ne soit pas votre proche ou un membre du même foyer fiscal;
  • La période de l’engagement de la mise en location soit définie à 9 ans au moins.

Par ailleurs, il existe également d’autres dispositifs qui s’inscrivent dans la même veine que le dispositif Malraux. Par exemple, il s’agit de la loi Monuments historiques et la loi Denormandie. Chacune d’elle présente des avantages bien spécifiques.

Les avantages de la loi Pinel pour réduire ses impôts dans l’immobilier neuf

La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation qui offre des avantages considérables aux investisseurs dans l’immobilier neuf. Effectivement, ce dispositif permet de réduire ses impôts de manière significative tout en contribuant au développement du marché immobilier.

L’un des principaux atouts de la loi Pinel est sa durée d’engagement locatif flexible. Les investisseurs peuvent choisir entre une période d’engagement de 6, 9 ou 12 ans, selon leurs objectifs et leur situation financière. Plus la durée d’engagement est longue, plus la réduction d’impôts sera élevée.

En fonction de la durée choisie, les investisseurs peuvent bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 21% du montant de l’investissement. Cette réduction est étalée sur toute la période d’engagement locatif et peut donc représenter une économie conséquente sur le montant total des impôts à payer.

Un autre avantage non négligeable de la loi Pinel est qu’elle permet aux investisseurs de louer leur bien à leurs ascendants ou descendants. Cela leur offre ainsi une certaine flexibilité quant au choix du locataire, tout en bénéficiant des avantages fiscaux liés au dispositif.

Grâce à la loi Pinel, les investissements réalisés dans les zones tendues sont encouragés. Ces zones correspondent aux secteurs où il existe une forte demande locative et où les loyers sont généralement élevés. En investissant dans ces zones spécifiques définies par le gouvernement, les chances de trouver rapidement un locataire solvable sont augmentées.

Pensez à bien souligner que la loi Pinel offre aussi une possibilité de cumul avec d’autres dispositifs fiscaux tels que le prêt à taux zéro (PTZ) ou encore le régime du micro-foncier. Cela permet aux investisseurs de maximiser leurs avantages fiscaux et d’optimiser leur retour sur investissement.

La loi Pinel constitue un moyen efficace et attractif pour réduire ses impôts dans l’immobilier neuf tout en bénéficiant des perspectives de rentabilité offertes par ce marché dynamique. Il est néanmoins recommandé de consulter un professionnel spécialisé dans ce domaine afin de bénéficier d’un accompagnement personnalisé et adapté à sa situation financière et patrimoniale.

Comment bénéficier de la loi Malraux pour défiscaliser dans l’immobilier ancien

La loi Malraux est un dispositif de défiscalisation qui vise à encourager la rénovation et la préservation du patrimoine immobilier ancien. Elle offre ainsi aux investisseurs l’opportunité de bénéficier d’avantages fiscaux tout en contribuant à la sauvegarde du riche héritage architectural français.

Pour pouvoir bénéficier des avantages de la loi Malraux, il faut investir dans des biens immobiliers situés dans les secteurs sauvegardés ou les quartiers anciens dégradés. Ces zones sont définies par les autorités compétentes et font partie intégrante du patrimoine historique et culturel de notre pays.

L’un des principaux critères pour prétendre à cette défiscalisation est que le bien immobilier doit subir d’importants travaux de rénovation. Ces travaux doivent être réalisés par une entreprise agréée chargée notamment de respecter les normes.