Immobilier : ces cas courants où votre locataire posera réclamation

1048
Immobilier : ces cas courants où votre locataire posera réclamation

Nous sommes dans un monde où il est de plus en plus facile de porter réclamation étant donné que tout peut se faire à distance. Il existe même d’ailleurs des annuaires en ligne regroupant les services de réclamation ! C’est pourquoi si vous louez des biens immobiliers et qu’il y a des soucis dans le logement, cela n’est pas vraiment bon augure pour vous. Nous avons choisi de sélectionner pour vous quelques cas où vous pourrez être certain de recevoir un appel mécontent si vous êtes le propriétaire !

Un toit qui fuit

Si vous avez loué votre bien au début de la sécheresse qui s’est abattue en France cet été, alors vous avez sûrement bénéficié d’un court répit. Néanmoins, si vous ne souhaitez pas recevoir les foudres de vos locataires, nous vous conseillons vivement de bien vérifier l’isolation de vos logements en location. Il faut savoir qu’en France, il sera de toute manière bientôt interdit de louer une maison ou un appartement considérés comme “passoire thermique” (rang F ou G dans l’indice énergétique). 

A lire également : Comprendre les responsabilités de chaque partie dans un contrat de location

Et s’il y a des fuites, inutile de préciser que des travaux seront requis pour que vous soyez autorisés à louer. Rappelons que si le logement est jugé insalubre, votre locataire ne sera pas tenu de vous verser les loyers !

Les plombs qui sautent régulièrement

On ne le dira jamais assez : avant de proposer un bien à la location, assurez-vous que son système électrique est bien aux normes et qu’il n’y a aucune révision à effectuer. D’une part, cela pourrait être dangereux pour le locataire avec des risques d’électrocution et d’incendie non négligeables. D’autre part, si l’installation électrique est vieillissante, les plombs vont finir par sauter à la moindre hausse de consommation. Et comme celle-ci intervient généralement en hiver avec le chauffage électrique, vous risquez d’avoir quelques problèmes avec vos locataires…

A lire aussi : Les meilleurs conseils pour obtenir un loyer plus avantageux de votre propriétaire

Des problèmes de chauffage ou de climatisation

Les problèmes de chauffage ou de climatisation peuvent aussi causer des réclamations de la part de vos locataires. Dans les régions où l’hiver est rigoureux, il est primordial que le système de chauffage soit fonctionnel et suffisamment puissant pour chauffer toutes les pièces du logement. Les radiateurs doivent être contrôlés régulièrement afin d’éviter toute panne imprévue pendant la période hivernale.

Les soucis ne se limitent pas qu’au chauffage en hiver. Lorsque vient l’été et que les températures grimpent, le système de climatisation doit lui aussi être entretenu et vérifié avant son utilisation. Un problème sur ce type d’installation peut vite s’avérer pénible pour un locataire qui aura payé un loyer conséquent pour profiter d’un confort optimal tout au long de l’année.

En cas de dysfonctionnement ou si votre installation n’est plus aux normes, il faut prendre des mesures rapides dès que vous êtes informé du problème par votre locataire, car comme on dit souvent : mieux vaut prévenir que guérir! N’hésitez pas à faire intervenir un professionnel qualifié rapidement qui saura résoudre ces soucis techniques dans les meilleurs délais.

Des nuisances sonores provenant du voisinage

Au-delà des soucis techniques, les nuisances sonores du voisinage peuvent aussi engendrer des réclamations de la part de vos locataires. Les bruits provenant des voisins peuvent être très gênants et perturber le quotidien d’une personne qui souhaite se reposer tranquillement chez elle.

Pensez à bien rappeler que tout locataire a droit à jouir paisiblement de son logement sans subir les agissements ou comportements dérangeants venant du voisinage. Si votre locataire vous signale un problème avec ses voisins, il faudra prendre en compte sa demande.

Toutefois, avant d’engager une action contre les voisins bruyants, pensez à bien trouver une solution amiable. Si cela ne suffit pas et que les nuisances persistent malgré ces échanges cordiaux, alors votre locataire peut avoir recours aux services juridiques pour régler le différend.

Sachez que votre rôle en tant que propriétaire immobilier est primordial face à ce genre de situation. Il faut savoir écouter et trouver la meilleure solution possible afin d’apaiser l’inquiétude du locataire concerné par cette nuisance sonore persistante.