Se charger soi-même de sa gestion locative ou déléguer la tâche à une agence : quel choix faire ?

1386
gestion locative

Après la construction de votre immeuble à des fins locatives, il faut savoir que le point le plus important pour un bailleur, c’est d’avoir des locataires responsables et fiables. Cela lui permettra de rentabiliser son investissement.

Toutefois, mis à part ce paramètre, il y a un autre point important à ne pas négliger, c’est la gestion locative. En effet, il est possible de gérer vous-même vos loyers ou d’en confier la gestion à une agence ou à un administrateur de biens si vous êtes dans l’incapacité de vous en charger.

A lire également : Puis-je héberger quelqu'un ?

Découvrez à la suite de cet article tout ce qu’il faut savoir à propos de comment gérer au mieux votre location afin d’en tirer de meilleurs profits.

La gestion locative : qu’est-ce que c’est ?

Une fois que le locataire a signé les documents nécessaires pour qu’il s’installe dans les lieux, il y a certaines démarches qui doivent être accomplies. Retenez que la gestion locative représente l’ensemble de toutes ces démarches à réaliser. En un mot, c’est le fait de gérer quotidiennement tout ce qu’il faut pour que se passe bien la location.

A lire en complément : Où peut-on imprimer un modèle de contrat de location saisonnière simplifié ?

Il peut s’agir de la perception des loyers, de la délivrance des quittances, des réparations, des régularisations des charges et de bien d’autres points tout aussi importants. Pour la gestion de tous ces points, le bailleur dispose de deux options. La première est qu’il peut se charger lui-même de la gestion locative une fois qu’il y a trouvé son locataire.

Pour ce qui est de la deuxième option par contre, il peut choisir de confier la gestion à un professionnel s’il est dans l’incapacité de s’en charger lui-même. Dans tous les cas, que ce soit lui-même en tant que bailleur ou plutôt un professionnel qui se charge de la gestion locative, il doit s’acquitter des tâches mentionnées plus haut.

Quels sont les actes de gestion locative à retenir ?

En ce qui concerne la gestion courante du logement locatif, il faut savoir que le gestionnaire particulier ou l’expert aura à accomplir certains actes indispensables. Il s’agit de :

  •       la perception des loyers ainsi que des charges ;
  •       réaliser une révision annuelle du loyer et le cas échéant veiller à régulariser les charges ;
  •       faire parvenir au locataire ses quittances de loyer gratuitement ;
  •       s’assurer de faire la déclaration fiscale des revenus perçus pour les loyers ;

Dans le cas échéant, il devra se charger :

  •       de faire les réparations autres que locatives du logement ;
  •       de prendre en charge les sinistres s’ils n’étaient pas pris en compte dans l’assurance habitation du locataire ;
  •       de relancer les impayés, de leur recouvrement et ensuite de toute la procédure indispensable à l’encontre du locataire en impayé.

Notez également qu’il aura la charge de la gestion des formalités de fin de contrat. Le gestionnaire locatif devra s’assurer que les formalités établies soient faites avec des critères précis. Il devra y être observé le congé du locataire et du bailleur concernant : les préavis, l’état des lieux de sortie, retour de dépôt de garantie, etc.

Dans le cas où un bailleur souhaiterait confier sa gestion de son logement locatif à un professionnel, il est indispensable qu’il établisse ensemble un contrat. Il s’agit du mandat de gestion locative. Ainsi, l’administrateur de biens se chargera d’effectuer tous les actes de gestion locative incombant au gérant contre une rémunération acceptée par ce dernier.

Sachez qu’il est possible au bailleur de trouver lui-même le locataire avant de confier ensuite l’accomplissement des actes de gestion locative à un gestionnaire de biens. L’administrateur de biens pourra ensuite s’assurer de s’acquitter des obligations du bailleur.

Le mandat de gestion : quels sont les droits qui en découlent ?

Pour ce qui est des pouvoirs conférés au mandataire d’un contrat de gestion locative, ils permettent de traiter des démarches autres que la gestion locative. Il s’agit :

  •       lors des assemblées générales de copropriété de pouvoir représenter le mandant ;
  •       de se charger de l’acquittement des charges, impôts et services tout en se conformant aux dispositions légales sur les délais légaux ou d’usage ;
  •       d’adhérer à une assurance sur l’immeuble ou en fonction des pertes de loyers et de dommages locatifs ;
  •       de rassembler les éléments nécessaires au mandant pour pouvoir établir les déclarations fiscales.

Sachez que n’importe quelle agence ne jouit pas d’un mandat de gestion locative. Pour l’avoir, il est nécessaire que l’agence ait l’habilitation nécessaire pour. À cet effet, l’agence se doit d’avoir une carte professionnelle avec comme inscription dessus la mention Gestion immobilière. Un autre rôle conféré au mandat de gestion locative est de faire part d’une liste exhaustive faisant état des missions de l’administrateur de biens.

À qui revient la charge de trouver le locataire ?

Cette charge peut revenir à l’administrateur de biens. Il n’est donc pas impossible que la proposition vous soit faite dans les cas où vous ferez appel à des agences immobilières pour la gestion de votre logement locatif. Il faut savoir que dans ce cas les agences disposent de pôle de location qui se charge du côté commercial en trouvant des locataires.

Ensuite, le pôle gestion se chargera du reste de la procédure dès que le bail sera signé par le locataire. Toutefois, il faut faire attention concernant la rétribution. Il faut dire que de manière générale, il n’est pas inclus dans le prix du contrat de gestion la charge de trouver des locataires. De ce fait, l’agence a toute liberté de définir le montant qui lui plaît et dont devra s’acquitter le propriétaire du logement locatif.

Cependant, avec la loi Alur du 24 mars 2014 elle est tenue de les afficher en vitrine. Si le bailleur souhaite toutefois éviter ces frais supplémentaires, il lui est recommandé de trouver lui-même le locataire. Il devra donc passer des annonces sur des supports appropriés.

Dans ce cas, le coût qu’il dépensera lui sera amoindri. Il n’aura en effet que les frais de l’annonce à payer en plus du fait que le locataire ne sera plus taxé de frais additionnels.

Les avantages et inconvénients de la gestion locative en autonomie

Se charger soi-même de la gestion locative peut être bénéfique pour les propriétaires, mais cela présente aussi des inconvénients. Tout d’abord, il faut savoir que cette option est intéressante sur le plan financier. Effectivement, avec ce choix, vous n’aurez pas à payer des frais supplémentaires liés aux services d’une agence immobilière.

Dans le cadre de la gestion autonome de son logement locatif, le propriétaire peut avoir un contact direct avec ses locataires et ainsi mieux connaître leur profil et leurs besoins. Cette relation peut permettre une meilleure entente entre les parties concernées.

Cela implique aussi quelques contraintes telles que :
• la recherche du locataire,
• le suivi administratif (rédaction du bail et état des lieux),
• l’encaissement du loyer,
• les éventuels travaux à effectuer en cas de réparation ou d’entretien.

Certains propriétaires peuvent trouver ces tâches fastidieuses ou trop chronophages, tandis que d’autres peuvent ne pas maîtriser tous les aspects juridiques nécessaires, comme l’établissement du contrat de location, par exemple.

• Les avantages et inconvénients de faire appel à une agence immobilière pour sa gestion locative

Les avantages et inconvénients de la délégation de la gestion locative à une agence immobilière

La délégation de la gestion locative à une agence immobilière peut présenter des avantages et des inconvénients pour les propriétaires.

D’un côté, cette option permet un gain de temps considérable pour le propriétaire. L’agence s’occupera intégralement des différentes tâches administratives concernant la location du bien immobilier :
• recherche du locataire,
• rédaction et signature du bail,
• état des lieux d’entrée/sortie,
• encaissement des loyers,
• gestion technique (travaux éventuels…).

L’agence mettra son savoir-faire et ses compétences au service du propriétaire, afin de maximiser les chances d’une bonne rentabilité sur le long terme. Elle pourra par exemple effectuer une estimation précise du montant mensuel que peut générer le logement sur le marché actuel.

Le premier est financier, car engager une agence implique certains frais qui sont souvent prélevés sous forme d’honoraires. Ces derniers peuvent varier selon les prestations fournies par l’agence choisie.

Déléguer sa gestion locative à une tierce personne signifie perdre un certain contrôle sur son patrimoine immobilier, même si on reste informé régulièrement grâce aux comptes rendus fournis par l’agence ainsi qu’à tout moment où il est possible de s’y rendre et solliciter les services nécessaires.

Comment choisir une agence immobilière pour la gestion locative ?

La première étape consiste à établir une liste d’agences immobilières qui proposent des services de gestion locative dans votre région. Vous pouvez aussi demander conseil à vos amis ou à un conseiller en gestion de patrimoine.

Vous devez analyser les offres proposées par chaque agence et leurs tarifs respectifs. N’hésitez pas à demander un devis détaillé afin de comprendre les différents frais liés aux services proposés.

Vérifiez aussi si l’agence propose une assurance contre les loyers impayés. Cela peut s’avérer très utile en cas de non-paiement du loyer par le locataire.

Lorsque vous avez restreint votre choix à quelques agences potentielles, prenez le temps d’examiner leur réputation et leur expérience. Demandez-leur combien de propriétaires ils gèrent actuellement et depuis combien de temps ils sont présents sur le marché immobilier local.

Il faut également considérer leur capacité à gérer les visites des candidats-locataires, la signature des contrats et le suivi des paiements mensuels des loyers.

N’oubliez pas qu’une bonne communication est essentielle entre vous-même et l’agence immobilière choisie pour assurer une gestion efficace. Prenez donc bien soin d’évaluer leur qualité relationnelle avant toute décision finale !

Une fois que vous avez pris en compte tous ces éléments clés, il ne reste plus qu’à choisir l’agence immobilière qui répond le mieux à vos besoins et attentes. Il faut garder en tête que chaque agence et chaque gestionnaire locatif a ses propres forces et faiblesses. Il est donc primordial de faire une sélection minutieuse avant de prendre votre décision finale.

En choisissant la bonne agence pour gérer votre propriété locative, vous pouvez être assuré d’une gestion efficace de votre patrimoine immobilier tout en minimisant les risques liés aux litiges éventuels ou erreurs dans la gestion locative.

Quel est le coût de la gestion locative en autonomie et avec une agence immobilière ?

Quel est le coût de la gestion locative en autonomie et avec une agence immobilière ?

La gestion locative d’un bien immobilier peut être effectuée par les propriétaires eux-mêmes ou déléguée à une agence immobilière. Dans les deux cas, des frais sont engagés.

Lorsque vous choisissez de gérer votre propriété en autonomie, il y a certains coûts que vous devez prendre en compte. Il faudra payer pour la publicité afin de trouver un locataire pour votre bien. Cela peut inclure des annonces dans les journaux locaux, sur les sites web spécialisés, ou encore des panneaux publicitaires devant votre propriété.

Lorsque vous avez trouvé un locataire potentiel pour votre bien immobilier, il faudra réaliser toutes les démarches nécessaires telles que l’établissement du bail et sa signature chez un notaire si besoin est. Il faut aussi réaliser l’état des lieux avant l’arrivée du nouveau locataire ainsi qu’à son départ. Si besoin est, cela représente aussi des frais supplémentaires qui peuvent s’avérer conséquents.

Une fois que tout cela a été réalisé et que le logement est occupé, il faut penser à la collecte du loyer chaque mois et aux éventuels litiges qui peuvent surgir entre le propriétaire et le locataire.

Déléguer la tâche à une agence immobilière permet au propriétaire de se libérer de ces différentes charges administratives et d’être sûr d’optimiser la rentabilité de leur bien. Lorsque vous engagez une agence immobilière pour gérer votre propriété locative, les frais associés peuvent varier en fonction des services proposés.

En général, ces frais sont calculés en pourcentage du loyer mensuel et oscillent entre 5% et 10%. Ces honoraires incluent généralement l’ensemble des services de gestion locative tels que la recherche de locataires, le suivi administratif (rédaction des baux, états des lieux, etc.), ainsi que la collecte du loyer chaque mois auprès du locataire. Pensez à bien rappeler qu’en cas d’impayé ou bien encore si un litige survient pendant le bail avec le(s) locataire(s), il faudra régler des coûts supplémentaires qui représenteront un pourcentage supplémentaire à ajouter au montant initial convenu lors du contrat initial.

Cependant, déléguer sa gestion locative à une agence immobilière reste souvent plus avantageux financièrement parlant comparé aux différentes démarches que l’on doit réaliser soi-même. Effectivement, cette action peut s’avérer souvent chronophage et source de stress pour toute personne non experte dans ce domaine.