Assurance prêt immobilier : 50 ou 100, quelle quotité choisir ?

1466

Personne ne sait quand un incident qui pourrait changer la vie pourrait surgir. Comme tout le monde, vous vous êtes également préparé pour une belle vie.  Et avec toutes les charges qui vous attendent, vous avez pensé à tout pour réaliser vos grands projets.

En cas d’imprévus

L’un des plus grands projets d’un humain, c’est d’avoir une maison. Cependant, la plupart du temps, les moyens sont assez limités si surtout les responsabilités deviennent de plus en plus lourdes. Et pour faciliter la vie de ses citoyens, la France a donné accès au prêt immobilier qui est assuré. Dans ce cas-là, vous pourrez avoir votre propre résidence en signant un contrat et payer par le biais de vos mensualités.

A lire également : Raccordement fibre optique : qui paye, locataire ou propriétaire ? Décryptage

Comment cela se passe-t-il, en effet ? Si l’on vient à définir ce qu’une assurance prêt immobilier, il s’agit ici plutôt de question de remboursement de prêt bancaire. Si vous avez une banque qui a confiance en votre situation professionnelle, donc financière, vous pourrez en bénéficier facilement.

En effet, avant de procéder à ce prêt, comme toute assurance digne de ce nom, vous devez signer un contrat d’assurance de de prêt immobilier. Ceci garantit entre autres le remboursement suivant votre salaire. Ainsi, en cas d’invalidité, de perte d’emploi, de chômage ou de décès, la banque est certaine que vous allez quand même rembourser via vos moyens patrimoniaux. 

A lire en complément : Devenez rapidement propriétaire grâce à votre constructeur au Luxembourg

Il faut connaître les calculs

Soit, il est obligatoire pour tout emprunteur de choisir une quotité d’assurance qui lui facilitera le paiement de son prêt. Pour une petite explication, cette dernière est une sorte de répartition de la couverture de l’emprunteur qui se concorde à part financière à garantir. Donc, si vous faites un prêt à la somme de 150.000 euros, vous aurez un bénéfice d’une quotité de la moitié de ce montant. En d’autres termes, vous pouvez profiter de 50% qui sera au plafond de 75.000 euros.

C’est-à-dire, vous aurez au maximum la moitié de l’argent emprunté.  Pour calculer la quotité qui vous sera plus avantageuse, vous devez voir, d’abord, votre capacité de remboursement. Car, il ne faut pas omettre qu’une banque ne vous prêtera pas facilement son argent si vous n’avez pas un profil rassurant.

Signer un contrat est primordial

D’ailleurs, lors de la signature du contrat d’assurance, figurez-vous que vous devez, explicitement, détailler vos différents revenus mensuels, votre situation financière, la liste de votre patrimoine, etc. ceci va garantir à votre banque votre fiabilité et votre qualité en tant que client.

En plus, votre banque va vouloir vous imposer la quotité qui lui sera plus bénéfique. Parce que pour un seul emprunteur, la garantie de 100% est obligatoire. Ainsi, entre 50 et 100% de quotité d’assurance, vous pouvez choisir de rembourser le crédit de 0% l’un ou de 100%, ou 50 pour chaque co-emprunteur, et ou 100% pour chacun d’eux. Toutefois, vous devez toujours parler à votre banque et voir les meilleurs de quotité.

Assurer un emprunt immobilier à deux, comment faire ?

Une étape est franchie. Vous devenez enfin propriétaire en achetant votre bien immobilier. Pour cela, vous avez rencontré des banquiers pour obtenir le prêt le plus intéressant afin de finaliser votre projet. Désormais, vous avez un emprunt qui s’étale sur plusieurs années et que vous remboursez chaque mois. Grâce à lui, vous êtes propriétaire.

Mais très souvent, et bien que ce ne soit pas obligatoire, il est demandé aux emprunteurs de souscrire à une assurance sur cet emprunt. C’est un moyen de rassurer la banque ou l’organisme de prêt car cela signifie qu’en cas d’invalidité, le prêt pourra toujours se rembourser (l’assurance s’en charge, si besoin).

Et si vous achetez à deux, il faut que l’assurance couvre au moins 100% du montant de l’emprunt sur les deux personnes. C’est à vous de voir comment répartir, 50/50, 60/40, cela doit faire 100 dans tous les cas. Vous pouvez même décider de mettre l’assurance à 100% sur une tête et 0% sur l’autre. Pour savoir si cette hypothèse est viable ou non, si elle vaut mieux qu’une autre, n’hésitez pas à découvrir l’article en ligne qui explique clairement comment faire.

Il faut réfléchir cependant, car si vous mettez 100% sur une des deux personnes et que l’autre est dans l’incapacité de rembourser le prêt, la seconde devra elle seule s’assurer de ce remboursement sans l’aide extérieur d’une assurance.

Souscrire à une assurance doit avant toute chose vous rendre la vie plus sereine car vous saurez qu’en cas de problème, le remboursement du prêt pourra se poursuivre sans problème et que vous n’aurez aucun souci avec la banque qui vous a prêté la somme d’argent demandée.

Alors avant de faire votre choix, renseignez-vous, et trouvez la meilleure formule, celle qui vous arrange le plus, celle qui vous apparaît comme la plus pratique.

Comparaison des tarifs et des garanties

Lorsque vous devez souscrire à une assurance pour votre prêt immobilier, il faut comparer les différentes offres disponibles sur le marché. Effectivement, les tarifs peuvent varier considérablement d’un assureur à l’autre, tout comme les garanties proposées.

Prenez le temps de bien comprendre ce que chaque contrat propose en termes de couverture. Certains contrats basiques se limitent à la prise en charge du décès ou de l’invalidité absolue et définitive, tandis que d’autres incluent aussi la perte totale et irréversible d’autonomie ou encore l’incapacité temporaire totale de travail.

Examinez attentivement les exclusions et les limitations présentes dans chaque contrat. Certains contrats peuvent exclure certaines situations ou limiter les indemnités versées en cas de sinistre.

Les avantages et les inconvénients de la quotité 50% et de la quotité 100%

Les avantages et les inconvénients de la quotité 50% et de la quotité 100%

Lorsque vous envisagez d’assurer votre emprunt immobilier à deux, vous devez comprendre les spécificités des différentes quotités disponibles. La quotité représente la part du capital assurée pour chaque co-emprunteur. Voici un aperçu des avantages et des inconvénients liés à chacune des options :

La souscription d’une assurance emprunteur avec une quotité de 50% présente certains avantages non négligeables. Le coût global de l’assurance sera moins élevé par rapport à une quotité de 100%. Si l’un des co-emprunteurs venait à décéder ou se retrouver en situation d’invalidité totale et définitive, l’autre resterait couvert pour sa moitié du capital restant dû.

Toutefois, cette option comporte aussi quelques inconvénients potentiels. En cas de divorce ou de séparation du couple, il peut être compliqué de répartir équitablement le remboursement restant entre les deux parties concernées. En cas de décès ou d’invalidité totale et définitive d’un seul co-emprunteur, la charge financière repose entièrement sur l’autre emprunteur.

Opter pour une assurance avec une quotité de 100%, c’est choisir une couverture intégrale pour chaque co-emprunteur. En cas de décès ou d’invalidité totale et définitive de l’un des co-emprunteurs, l’autre sera donc entièrement protégé financièrement.

Le principal inconvénient de cette option réside dans son coût. Une assurance avec une quotité de 100% est généralement plus onéreuse qu’une assurance avec une quotité de 50%. Si les deux co-emprunteurs sont jeunes et en bonne santé, la probabilité que les deux aient besoin d’être couverts à 100% est relativement faible.

Le choix entre une quotité de 50% et une quotité de 100% dépend principalement de votre situation personnelle. Si vous avez des revenus similaires et que vous partagez équitablement la charge du remboursement mensuel, opter pour une quotité de 50% peut être intéressant sur le plan financier.

En revanche, si vos revenus diffèrent considérablement ou si l’un des emprunteurs ne contribue pas directement au remboursement du prêt immobilier (par exemple s’il s’agit d’un parent qui se porte garant), alors il est préférable d’envisager la souscription d’une assurance avec une quotité de 100%. Cela permettra ainsi d’éviter tout déséquilibre financier en cas de sinistre.

Choisir entre une quotité 50% ou 100% pour assurer un emprunt immobilier à deux nécessite un examen attentif des avantages et des inconvénients liés à chaque option. Il est primordial de prendre en compte sa situation personnelle afin de faire un choix éclairé et adapté à ses besoins spécifiques. N’hésitez pas à consulter un professionnel pour obtenir des conseils personnalisés et trouver la solution d’assurance qui correspond le mieux à votre situation.