Assurance prêt immobilier : 50 ou 100, quelle quotité choisir ?

2

Personne ne sait quand un incident qui pourrait changer la vie pourrait surgir. Comme tout le monde, vous vous êtes également préparé pour une belle vie.  Et avec toutes les charges qui vous attendent, vous avez pensé à tout pour réaliser vos grands projets.

En cas d’imprévus

L’un des plus grands projets d’un humain, c’est d’avoir une maison. Cependant, la plupart du temps, les moyens sont assez limités si surtout les responsabilités deviennent de plus en plus lourdes. Et pour faciliter la vie de ses citoyens, la France a donné accès au prêt immobilier qui est assuré. Dans ce cas-là, vous pourrez avoir votre propre résidence en signant un contrat et payer par le biais de vos mensualités.

A voir aussi : Quand revendre SCPI ?

Comment cela se passe-t-il, en effet ? Si l’on vient à définir ce qu’une assurance prêt immobilier, il s’agit ici plutôt de question de remboursement de prêt bancaire. Si vous avez une banque qui a confiance en votre situation professionnelle, donc financière, vous pourrez en bénéficier facilement.

En effet, avant de procéder à ce prêt, comme toute assurance digne de ce nom, vous devez signer un contrat d’assurance de de prêt immobilier. Ceci garantit entre autres le remboursement suivant votre salaire. Ainsi, en cas d’invalidité, de perte d’emploi, de chômage ou de décès, la banque est certaine que vous allez quand même rembourser via vos moyens patrimoniaux. 

Lire également : Comment racheter les parts d'un associé SAS ?

Il faut connaître les calculs

Soit, il est obligatoire pour tout emprunteur de choisir une quotité d’assurance qui lui facilitera le paiement de son prêt. Pour une petite explication, cette dernière est une sorte de répartition de la couverture de l’emprunteur qui se concorde à part financière à garantir. Donc, si vous faites un prêt à la somme de 150.000 euros, vous aurez un bénéfice d’une quotité de la moitié de ce montant. En d’autres termes, vous pouvez profiter de 50% qui sera au plafond de 75.000 euros.

C’est-à-dire, vous aurez au maximum la moitié de l’argent emprunté.  Pour calculer la quotité qui vous sera plus avantageuse, vous devez voir, d’abord, votre capacité de remboursement. Car, il ne faut pas omettre qu’une banque ne vous prêtera pas facilement son argent si vous n’avez pas un profil rassurant.

Signer un contrat est primordial

D’ailleurs, lors de la signature du contrat d’assurance, figurez-vous que vous devez, explicitement, détailler vos différents revenus mensuels, votre situation financière, la liste de votre patrimoine, etc. ceci va garantir à votre banque votre fiabilité et votre qualité en tant que client.

En plus, votre banque va vouloir vous imposer la quotité qui lui sera plus bénéfique. Parce que pour un seul emprunteur, la garantie de 100% est obligatoire. Ainsi, entre 50 et 100% de quotité d’assurance, vous pouvez choisir de rembourser le crédit de 0% l’un ou de 100%, ou 50 pour chaque co-emprunteur, et ou 100% pour chacun d’eux. Toutefois, vous devez toujours parler à votre banque et voir les meilleurs de quotité.