Comment construire un lit pour mon fils ?

94

Votre bébé est déjà assez grand pour se coucher seul dans un lit. Si vous n’aviez pas les moyens de lui en offrir un déjà toute fait, vous pourriez le concevoir vous-mêmes. Cela nécessitera un bon pactole surtout si vous n’aviez pas certains matériels de quincailleries. Quelques connaissances en bricolage seront également nécessaires.

Liste des matériels

Pour construire un lit pouvant contenir un matelas mesurant 190 x 90 cm, il faut respecter les dimensions suivantes : 198,6 cm comme longueur, 109,5 cm comme largeur et 62 cm comme hauteur. Un lit pareil nécessitera :

A lire également : Copropriétaires : construire un étage en plus, tous les avantages

  • Six rambardes grands côtés mesurant 191 cm x 9 cm, avec pour épaisseur 38 mm ;
  • Six rambardes petits côtés qui mesurent chacun 91,5 cm x 9 cm et ayant pour épaisseur 38 mm ;
  • Quatre montants d’épaisseur 38 mm, de largeur 9 cm et de longueur 62 cm ;
  • Quatre renforts avec pour dimensions 42 cm en longueur, 6,5 cm en largeur et 20 mm comme épaisseur :
  • Et deux tasseaux supports sommier mesurant 191 cm, avec section égale 38 mm x 38 mm.

Outre ça, vous aurez besoin de quelques matériels de quincaillerie et d’autres à savoir : des vis à tête fraisées de 4 x 65 mm, des vis à tête fraisées de 4 x 45 mm, des gabarits de perçage pour les vis en bais, des vis auto taraudeuses à tête plate mesurant 4 x 65 mm, des vis en bois à tête fraisée de 4 x 45 mm du mètre ruban, de l’équerre, un serre-joint, une scie (égoïne ou sauteuse), d’établi, et de perceuse.

A découvrir également : Quel diplôme pour devenir diagnostiqueur immobilier ?

Les sept étapes pour construire un lit à son fils

La construction d’un lit pour enfant peut se dérouler en sept principales étapes. Veuillez utiliser les bons matériaux au moment opportun.

Étape 1 : Préparer les planches

Si les planches que vous aviez ne respectent pas les dimensions initiales, il faudrait les débiter. Mettez les planches sur l’établi, prenez les bonnes mesures et marquez avec un crayon. Passez ensuite à la coupe en utilisant une scie. Restez prudent afin que la coupe soit bien droite et ne déborde pas. Au fur et à mesure que vous coupez, inscrivez le rôle du bois sur un ruban à masquer puis collez sur la planche débitée correspondante.

Étape 2 : Faire les trous en biais

Vous devez créer des trous en biais sur les traverses, à leurs extrémités, pour pouvoir y insérer les vis. Ici, vous utiliserez les planches de 91,5 cm. Avant de vous y mettre, réglez la hauteur de perçage au niveau du gabarit à 38 mm, ce qui équivaut à l’épaisseur de la planche. Utilisez ensuite une perceuse pour créer les trous. Faites la même chose sur les traverses de 191 cm et sur tout le reste des cinq planches.

Étape 3 : Assemblez les petits côtés du lit

Pour cela, vous commencerez par joindre les traverses aux montants du lit et surtout par le haut. Avant de passer les vices, assurez-vous que les trous des traverses et ceux des montants sont bien posés, c’est-à-dire bien jointifs. Les traverses doivent être séparées de 7,5 cm l’une de l’autre.

Étape 4 : Mettre en place les rambardes latérales

Ici, il s’agit de fixer les rambardes de 191 cm contre les petits côtés du lit en utilisant toujours des vis. Marquez les rambardes avec un crayon, à 1,3 cm de leurs extrémités. On vous recommande de faire le travail à deux pour éviter que le bois se torde. Si vous n’aviez personne pour vous assister, faites usage du mûr comme support.

Étape 5 : Poser les renforts

Vous utiliserez les vis en bois à tête fraisée de 4 x 45 mm, pour fixer les renforts sur les rambardes des grands côtés. Commencez par repérer l’emplacement de chaque pièce avant de vous mettre à percer. Une fois les trous bien en évidence, vous pouvez passer à la fixation.

Étape 6 : Disposer les supports du sommier

Les rambardes latérales sont les parties du lit qui porte les supports du sommier. Ici, on vous recommande de toujours mettre des repères avant de commencer. Créez les trous puis fixez le sommier contre les rambardes latérales.

Étape 7 : Faire les dernières retouches

Il s’agira principalement de vernir, de lasurer ou de peindre. Procéder d’abord au ponçage du bois avec le matériel adapté. Enlevez totalement la poussière et utilisez la sciure mélangée à de la colle pour reboucher les trous des vis. Attendez que tous sèchent puis faites la décoration.