Comment fonctionne le crédit bail ?

1619

La création d’une entreprise est une opération très coûteuse, comme nous le savons tous. Il peut arriver que les ressources ne soient plus suffisantes pour permettre aux entrepreneurs de bien démarrer leur exploitation. Pour cela, certaines dispositions sont prises pour aider l’entreprise à s’en sortir. Parmi celles-ci, on trouve le crédit-bail. Qu’est-ce que le crédit-bail ? Et comment cela fonctionne-t-il ?

Généralité sur le crédit-bail ou leasing

Le leasing financier vous permet, en tant qu’entrepreneur, d’acheter une voiture pour l’entreprise, sans faire un gros investissement. La banque finance la valeur d’achat totale de la voiture (hors TVA). Ensuite avec le crédit-bail, vous payez la voiture à cette dernière. En tant qu’entrepreneur, vous êtes le propriétaire économique direct. Cependant, la voiture reste la propriété légale de la banque pendant la durée du leasing. Lorsque vous payez la banque, la voiture devient immédiatement la pleine propriété de l’entreprise.

A lire également : Services externalisés et les solutions logicielles : optimiser la gestion de votre entreprise de BTP

Propriétaire économique

La voiture figure au bilan de l’entreprise et est considérée comme la propriété de cette dernière. Ce faisant, vous bénéficiez immédiatement de nombreux avantages fiscaux. Il s’agit de l’amortissement, la déduction pour investissement, la déduction des intérêts et la récupération de la TVA.

Propriétaire légal

La banque reste le propriétaire légal de la voiture jusqu’à ce que le dernier paiement soit effectué. Cela signifie que si vous ne pouvez plus payer la voiture, elle est considérée comme une garantie. En cas de faillite de la société par exemple.

A lire également : Où trouver les fonds pour acheter un bien immobilier ?

Comment fonctionne le crédit bail ?

La demande au plein propriétaire de la voiture. En résumé, voici les étapes à suivre :

  • Choisir une voiture (l’entreprise) qui convient à l’activité et déterminer la durée (24, 36, 48 ou 60 mois). Si nécessaire, opter pour un paiement final et/ou un acompte pour réduire la mensualité.
  • Soumettre la demande de crédit bail. Cela peut être fait directement via le site web de la banque.
  • L’entreprise est testée pour l’acceptation du contrat de leasing. La banque lui envoi un lien dans les plus brefs délais.
  • L’entreprise conclut un contrat d’achat basé sur la proposition de leasing avec le constructeur automobile. Puis doit la soumettre à la banque avec tous les documents signés.
  • Le contrat est en accord avec le bailleur, le transfert de l’interdiction de paiement de la société automobile concernée.
  • La voiture fera l’objet d’un ajout au bilan de l’entreprise qui bénéficiera d’avantages fiscaux.
  • Vous payez chaque mois le terme de la location à la banque.

Enfin, notez que la voiture devient la pleine propriété de l’entreprise. Ceci, après le paiement de la dernière échéance du contrat de bail et de l’éventuel acompte.

Qui peut bénéficier d’un crédit-bail ?

Vous êtes officiellement enregistré auprès de la Chambre de commerce ? Alors, vous êtes éligible au leasing financier. Le leasing financier s’adresse en priorité aux entrepreneurs (start-ups), aux indépendants et aux PME.

Enfin, une voiture est un élément important de l’entreprise. Mais, ce n’est généralement pas le moyen par lequel vous développez cette dernière. Le leasing vous aide à répartir l’investissement. Ceci de sorte que vous pouvez consacrer l’argent à des choses qui contribuent à la croissance.

Les avantages et les inconvénients du crédit-bail

Le crédit-bail est une solution de financement très intéressante pour les entreprises. Il présente aussi certains inconvénients qu’il faut prendre en compte.

Les avantages du crédit-bail sont nombreux. Cette formule permet aux entreprises d’acquérir des biens sans avoir à mobiliser immédiatement des fonds importants. Le leasing leur offre la possibilité de se développer plus rapidement et d’investir dans d’autres domaines stratégiques.

Le crédit-bail permet aux entreprises de disposer constamment d’équipements de qualité grâce au renouvellement régulier du parc locatif par le bailleur. Ce type de financement présente l’avantage fiscal majeur qui réside dans la déductibilité des loyers versés comme charges fixes.

En revanche, il existe quelques inconvénients associés au crédit-bail qu’il ne faut pas ignorer. Les sociétés doivent accepter une certaine contrainte en termes de gestion administrative et comptable liée à cette forme particulière de location financière.

De même, que dans un contrat classique avec un établissement financier ou bancaire qui prête l’argent directement à l’entreprise concernée, celle-ci doit satisfaire les exigences contractuelles spécifiques telles que fournir chaque trimestre un état objectif du bien loué.

Les différences entre crédit-bail et location simple

La location simple ne permet pas à l’entreprise de bénéficier d’une option d’achat en fin de contrat. En revanche, cette dernière n’est pas soumise aux obligations strictement réglementées imposées par le code monétaire et financier pour le crédit-bailleur.

Contrairement au cas du leasing, les locations simples sont entièrement déductibles fiscalement si elles remplissent certaines conditions. Toutefois, la mise à disposition reste généralement limitée dans le temps sans possibilité de prolonger ou renouveler l’échéance.

Il existe une autre forme légèrement modifiée du crédit-bail appelée leasing opérationnel. Cette formule se rapproche davantage de la location pure que du prêt immobilier classique proposé par un établissement bancaire. Le locataire peut profiter librement des avantages liés à son équipement sans avoir besoin de satisfaire aux engagements plus rigoureux qui incombent en général aux sociétés sous contrat avec un crédit-bailleur traditionnel.

Vous devez choisir celle qui répondra le mieux à leurs impératifs financiers et opérationnels spécifiques.