Investir en viager : une strategie financiere lucrative ?

645

Ces dernières années, l’investissement en viager a connu un regain d’intérêt auprès des investisseurs français. Il s’agit d’une méthode originale qui permet à une personne de vendre son bien immobilier, tout en continuant à y vivre jusqu’à son décès. De l’autre côté, l’investisseur acquiert le bien en contrepartie d’un bouquet et d’une rente viagère. Cette technique d’investissement est-elle toujours une bonne affaire ? Est-il possible d’en tirer profit ? Découvrons-le dans cet article.

Le fonctionnement de l’investissement en viager

Avant de décider si investir en viager est une bonne affaire, il est nécessaire de comprendre comment cela fonctionne. Le principe est simple : l’investisseur achète un bien immobilier occupé par une personne âgée moyennant le paiement d’un bouquet (le montant payé à la signature du contrat) et une rente viagère (un paiement mensuel ou trimestriel versé jusqu’au décès de la personne occupant le bien).

A lire aussi : Pourquoi investir dans l'immobilier en 2021 ?

La rente viagère est déterminée en fonction de l’âge et de l’espérance de vie de la personne occupant le bien, ainsi que de la valeur du bien comme le conseil Vitalimmo, spécialiste dans l’immobilier en viager. Il est également possible de négocier une indexation de la rente viagère afin de l’ajuster à l’inflation.

Les avantages de l’investissement en viager

Investir en viager présente des avantages non négligeables :

A découvrir également : Les nombreux atouts de l'investissement dans l'immobilier locatif

  • tout d’abord, cela permet d’acquérir un bien immobilier à un prix inférieur au marché ;
  • l’investisseur n’a pas à supporter les charges relatives au bien, telles que la taxe foncière, les charges de copropriété ou les travaux d’entretien ;
  • l’investissement en viager est un moyen de se constituer un revenu complémentaire pour l’occupant de la maison.

Les risques de l’investissement en viager

Investir en viager présente également des risques qu’il est important d’être conscient :

  • la rente viagère peut être inférieure aux attentes de l’investisseur si la personne occupant le bien vit plus longtemps que prévu. Prenez par exemple le cas de Jeanne Calment dont l’acheteur (un notaire) de son habitation est décédé deux ans avant elle. L’appartement laissé à ses héritiers après le décès de la doyenne aura coûté au notaire et à sa famille deux fois son prix.
  • il est possible que le bien se dévalue au fil du temps, entraînant une perte financière pour l’investisseur.

Les conditions à remplir pour investir en viager

L’investissement en viager ne s’improvise pas et est soumis à certaines conditions. Tout d’abord, il est important de sélectionner le bien en fonction de sa localisation, de son état et de sa valeur. De plus, il est recommandé de faire réaliser une expertise du bien par un professionnel pour éviter toute mauvaise surprise. Enfin, il est important de bien comprendre le contrat de viager et les obligations de chacune des parties dans cette affaire.

 

En somme, investir en viager peut se révéler être une bonne affaire, à condition d’être bien informé et de comprendre les enjeux liés à ce type d’investissement. Si cette stratégie financière peut présenter des avantages, il est important de ne pas minimiser les risques liés à cette pratique. Avant de s’engager dans une telle transaction, il convient de bien se renseigner, de prendre le temps de comprendre le fonctionnement de l’investissement et de sélectionner avec soin le bien immobilier ainsi que les conditions du contrat de viager.