Quelle est la différence entre un prêt et un emprunt ?

89
Quelle est la différence entre un prêt et un emprunt

S’ils semblent souvent désigner la même chose, le prêt et l’emprunt sont deux termes différents qui ne doivent pas être confondus. Les définitions littéraires de chacun de ces deux mots qui pourtant sont des synonymes s’écartent l’un de l’autre.

Pour autant, ils désignent tous des transactions financières, mettent en jeu les mêmes acteurs et font tous l’objet d’un contrat. Cela vous confond-il ? Vous voulez en savoir plus sur le prêt et l’emprunt ? Vous êtes au bon endroit, découvrez tout ici.

A lire en complément : Comment savoir la zone pour PTZ ?

Qu’est-ce que le prêt ?

Le prêt se définit comme un acte procédurier consistant à céder ce que l’on possède à une personne, sans pour autant requérir le paiement, la possession et l’usage du bien tout en conservant sa propriété. Le prêt tel que résolu dans sa définition juridique ne doit pas être confondu à la location ou à la vente.

Bien que la location désigne la cession d’un bien à une personne, elle se fait moyennant une mensualité appelée loyer, ce qui ne correspond pas au caractère gracieux du prêt. Lorsqu’aucun terme n’est fixé pour cette opération, ou qu’il n’est soumis à aucune condition, ni interprétable par la nature de ce qui est prêté, le prêt est contracté pour la durée de vie du bénéficiaire.

A découvrir également : Pourquoi fournir un avis d'imposition à la banque ?

Sur le plan financier, prêter consiste à remettre des fonds à une personne, dans l’intention de recouvrer le montant initial en plus des intérêts. L’intérêt dans le prêt financier correspond à un pourcentage appliqué au montant prêté et qui majore celui-ci au moment du remboursement.

Le terme de prêt peut désigner l’emprunt pour celui qui reçoit l’argent en ce sens qu’il s’endette auprès d’un prêteur. Le nom du prêt désigne généralement le modèle de remboursement ou la nature de ce qu’il finance, c’est le cas du prêt immobilier par exemple.

est la différence entre un prêt et un emprunt

Celle-ci est octroyée par une banque à un particulier pour le financement, de l’achat, de la construction ou de la réparation d’un bien immobilier. Tous les termes du prêt sont définis en amont à travers un contrat.

Par ailleurs, il faut noter que le terme de prêt s’étend au-delà de la cession d’un bien matériel, il englobe également les biens immatériels, tel que le droit d’auteur par exemple. Mais dans ce cas le terme employé est « mise à disposition pour l’usage ».

Qu’est-ce que l’emprunt ?

Un emprunt désigne un bien reçu pour un laps, auprès d’une personne qui reste toujours le propriétaire. Sur le plan financier, c’est une somme d’argent remboursable résultant de l’octroi de prêt par un particulier ou une institution financière. Il génère des intérêts à la charge de l’emprunteur qui s’engage à les rembourser au prêteur.

Le fait d’emprunter signifie qu’on est endetté. Et cette qualification persiste jusqu’à ce que le montant de l’emprunt soit totalement recouvré par le prêteur en plus des intérêts. L’opération consistant à emprunter de l’argent peut être effectuée entre deux personnes physique ou morale ou encore entre une personne physique ou morale et une institution financière.

L’emprunt a pour objet d’utiliser les fonds reçus à diverses fins nécessitant un financement. Il peut s’agir de la construction d’un bien immobilier, de la scolarisation, de la conduite d’un projet, des dépenses médicales, etc.

Il faut noter que dans certains cas, l’emprunt ne fait pas l’objet d’un contrat (généralement entre deux particuliers). Dans une telle situation, c’est la confiance qui prévaut. L’emprunteur est tenu d’honorer son engagement bien qu’aucun contrat, ou aucun acte sous seing ne peut servir de preuve en charge contre lui, s’il refuse de payer.

Au vu de ces définitions, on conclut que la différence entre le prêt et l’emprunt est en réalité liée à la position des divers acteurs en jeu. Pour celui qui émet une créance, il s’agira d’un prêt tandis que celui qui reçoit le bien le considérera comme un emprunt. Les deux termes n’apparaissent donc pas dans deux différentes opérations, mais dans la même, et s’emploient selon le statut des parties impliquées.