Comment calculer un prêt immobilier : les différentes méthodes

104

La connaissance de son propre prêt immobilier n’est plus réservée seulement aux gens de la finance. Pour un groupe ou même un particulier qui voudrait connaître les détails de son prêt immobilier avant de poser l’action, c’est possible. Ceci dit, plusieurs méthodes de calcul sont disponibles pour aider tout le monde dans cette tâche. Certaines de ces méthodes vous seront présentées à travers cet article, pour mieux vous aider à en savoir davantage.

Première méthode : calcul du prêt immobilier

Souscrire à un prêt nécessite une connaissance de sa capacité d’acquisition. Elle est la somme que le bénéficiaire est en mesure de prêter. La capacité d’acquisition doit être estimée en amont de la recherche d’un prêt immobilier. Pour calculer son prêt immobilier, plusieurs règles doivent être respectées. Au nombre de ces critères, l’on a la capacité d’endettement, le montant de son apport personnel et les frais annexes. Ces éléments vont vous permettre de bien vous situer dans votre budget et donc sont très importants.

A découvrir également : Pourquoi faut-il faire un avis de valeur immobilière ?

Capacité d’endettement

Pour trouver votre capacité d’endettement, il suffit de faire la différence de vos revenus mensuels et les charges financières dont vous vous acquittez. Elle permet d’établir un devis de prêt immobilier. Ce devis est basé sur le budget destiné au remboursement de votre mensualité. Un bénéficiaire ne doit pas avoir plus d’un tiers de ses revenus investis dans ses charges financières. Un prêt immobilier prend en compte cet aspect.

Apport personnel

L’apport personnel est la somme d’argent que vous pouvez mettre dans votre prêt. Un apport de dix pour cent du prêt total est souvent et généralement exigé par les banques. Néanmoins, ce pourcentage peut être augmenté. La provenance de la somme n’est pas exigée. Ainsi, elle peut provenir soit de votre épargne, d’un ami, de la revente d’un bien, peu importe. L’essentiel est qu’elle soit licite.

A voir aussi : Dans quels arrondissements de Paris est-il intéressant d’investir dans l’immobilier ?

Le calcul du prêt immobilier se base donc fortement sur l’apport personnel. En effet, lorsque vous ajoutez une somme à la somme totale empruntée, elle y est soustraite. Les intérêts que vous devez rembourser normalement, la durée d’emprunt, les mensualités sont à leur tour amoindris. Par ailleurs, l’apport personnel permet de déterminer la somme qui peut vous être attribuée. Votre emprunt sera désormais par exemple une somme dont le dix pour cent représentent votre apport personnel.

Frais annexes du prêt

Le calcul d’un prêt immobilier dépend aussi des différents frais annexes que le bénéficiaire débourse ainsi que le taux d’emprunt. Les frais annexes dont vous devez prendre en compte sont : les frais de dossier de la banque ; les frais de garantie (hypothèque, caution) ; les frais de notaire. Aussi, le coût de l’assurance prêt immobilier ; les frais éventuels frais d’installation (déménagement, ameublement) ; le montant éventuel des tableaux de rénovation.

Les aides au crédit

Les aides au crédit ne sont pas à négliger et sont à mettre dans le calcul de votre prêt immobilier. Elles peuvent venir d’un organisme public, d’une collectivité de la place, ou d’une subvention d’une entreprise. Ces aides peuvent être des prêts à zéro taux d’intérêt. Ce sont des coups de levier en fonction de la nature du devis de votre prêt immobilier.

Deuxième méthode : utilisation d’un simulateur

Cette méthode permet d’utiliser un simulateur. Ce simulateur est une sorte de calculatrice qui va permettre le calcul du prêt immobilier à partir de plusieurs possibilités.

Les résultats sont, soit le montant du prêt immobilier, soit le coût en termes d’intérêts à solder à la banque, soit la durée du prêt immobilier et les différentes mensualités. Il y a maintes façons de faire usage d’un simulateur. Ainsi, le calcul peut s’effectuer à partir de l’endettement souhaité. L’on fixe ce taux pour connaître le budget que l’on peut mettre à disposition.

Par ailleurs, on peut fixer comme paramètre la mensualité que l’on souhaite solder. Ou encore le calcul peut se baser sur la durée d’emprunt voulue. En outre, le calcul peut se faire en considérant la valeur du bien envisagé. Les calculatrices de prêt immobilier peuvent servir aussi à faire des prédictions sur : les frais notaires, une comparaison entre le coût d’achat et le coût de la location.