Les différents types de SCPI

12

Si vous faites des placements, vous avez sûrement déjà entendu parler des SCPI. « SCPI » est le sigle pour désigner les Sociétés Civiles de Placement Immobilier. On ne parle pas ici de sociétés, mais plutôt de produits d’épargne. Ce sont d’ailleurs les produits d’épargnes numéro 1 auprès des Français. Le saviez-vous ? On distingue différents types de SCPI, découvrons-les dans cet article.

A voir aussi : Quel est aujourd'hui le meilleur placement ?

Les SCPI de rendement

Les SCPI de rendement sont axés sur l’investissement dans l’immobilier professionnel. Quand on dit « immobilier professionnel », on fait référence aux bureaux, aux commerces et à tout bien immobilier qui a besoin d’un professionnel comme locataire.

Si on les appelle les SCPI de rendement, c’est que l’immobilier professionnel rapporte plus que l’immobilier traditionnel. Le but principal de ce type de SCPI est de partager les revenus aux épargnants. En effet, ces derniers reçoivent chaque mois ou chaque trimestre des revenus qui équivalent à leur quote-part des loyers.

A lire en complément : Quel est l’intérêt d’un investissement LMNP ?

Quand on se réfère même aux rendements de ces SCPI, ils varient entre 3,5 et 6%. Vu ces chiffres, ce n’est pas pour rien qu’ils arrivent à attirer un bon nombre de particuliers. À côté de rendement élevé, les SCPI de rendement présentent aussi cet avantage sur l’absence de contraintes de gestion. Oui, la société de gestion s’occupe de tout et vous n’avez qu’à attendre que les revenus arrivent dans votre compte.

Les SCPI fiscales

Pour ce type de SCPI, on se concentre sur les biens immobiliers résidentiels. Les logements sont mis en location dans le cadre des dispositifs immobiliers d’investissement locatif. En choisissant ce type d’épargne, les concernés peuvent également profiter d’un avantage fiscal.

Il faut comprendre que cet avantage fiscal est variable en fonction du dispositif choisi. Pour le dispositif Pinel par exemple, on a des biens neufs respectant la norme BBC et les épargnants profitent d’une réduction d’impôts sur le revenu de 18% du montant investi sur neuf années. Si le bien répond au dispositif Malraux qui vise la réhabilitation du patrimoine immobilier dans les secteurs sauvegardés, les épargnants pourront profiter d’une économie d’impôt. Cette économie peut aller jusqu’à 30% du montant des travaux sur 15 ans. S’il s’agit d’un SCPI Déficit Foncier, le propriétaire des parts peut déduire la quote-part du montant des travaux de rénovation de ses revenus fonciers.

Pour ce qui est du rendement des SCPI fiscales, il est aux alentours de 3%. Les réductions d’impôts ne sont pas incluses dans ce rendement.

Les SCPI à capital variable ou à capital fixe ?

Ces parts en SCPI peuvent être achetées et revendues, mais le principe d’achat et de revente diffère en fonction de la nature du capital.

Si la société vous parle de SCPI à capital variable, vous avez la possibilité d’acheter et de revendre les parts quand vous voulez à condition de respecter les contraintes fixées par l’organisme de gestion. Le souci avec les SCPI à capital variable réside dans le fait qu’on est limité dans le capital. Vous devez donc attendre qu’une part se libère pour que vous puissiez procéder au rachat.

Pour les SCPI à capital fixe, vous devez attendre que la société de gestion augmente ses parts ou qu’un investisseur vend ses parts pour en acquérir. Le prix demandé pour une part est très variable et dépend généralement de l’offre et de la demande.