4 points clés pour mieux comprendre le nouveau DPE

32

Le diagnostic de performance énergétique ou DPE est un diagnostic immobilier qui permet d’évaluer la consommation d’énergie d’un bâtiment ainsi que la quantité théorique de gaz à effet de serre qu’il émet. Ce diagnostic a été réformé en juillet 2021 pour devenir plus efficace. Bailleurs, vendeurs, acheteurs, voici 4 points clés pour mieux comprendre le nouveau DPE.

Pourquoi le nouveau DPE coûte-t-il plus cher ?

Auparavant, le DPE coûtait entre 60 et 120 € en fonction des expertises à réaliser. Désormais le prix est compris entre 100 et 250 €. Cela s’explique par le fait que le nouveau DPE est aujourd’hui plus précis et plus technique. Les experts du diagnostic de performance énergétique passent plus de temps à effectuer les études, et disposent de matériel technique plus compétitif. Notons que c’est toujours au propriétaire ou au bailleur de régler la note du DPE.

A voir aussi : Puis-je vendre ma maison sans passer par une agence ?

Si vous souhaitez vendre un bien immobilier et réaliser un DPE, vous trouverez de multiples informations sur des sites tels que Blog Allo diagnostic, expert en diagnostic immobilier.

Le système des étiquettes : ce qui a évolué en matière de DPE

Les étiquettes ne sont plus attribuées en fonction de la consommation électrique du bâtiment. L’émission des gaz à effet de serre fait désormais partie de l’équation. Notez ainsi que le bâtiment est évalué indépendamment sur les deux critères. C’est ainsi la note la plus basse qui est retenue. Par exemple, si le bâtiment est classé B en consommation électrique primaire et D en émissions de gaz à effet de serre, alors la note finale sera D.

A lire en complément : Comment écrire une lettre pour louer un appartement ?

DPE

Que risque-t-on en cas d’erreur de diagnostic avec cette réforme ?

Avec la réforme du DPE, la responsabilité du vendeur (propriétaire ou vendeur) est engagée. C’était déjà le cas avec les autres diagnostics immobiliers comme ceux du plomb et de l’amiante. En théorie, l’acquéreur peut se retourner contre la personne qui lui a vendu un bien immobilier ne bénéficiant pas d’une bonne isolation thermique par exemple. Mais c’est en réalité plus complexe. Le vendeur peut en effet lui aussi se retourner contre le responsable du diagnostic pour exiger un dédommagement.

Le diagnostiqueur est toutefois à l’abri de toute poursuite si le vendeur s’est rendu coupable de dissimulation d’informations figurant sur le document du DPE. Par ailleurs, si le vendeur a eu recours à de la publicité mensongère pour attirer des clients, il peut aussi être poursuivi si les informations contenues sur l’annonce ne correspondent pas aux résultats du diagnostic de performance énergétique.

L’acquéreur peut réclamer une annulation de la vente voire des dommages-intérêts.

Quid des anciens DPE ?

Les DPE réalisés entre janvier 2018 et juin 2021 sont encore valables jusqu’en décembre 2024. Ceux réalisés avant 2018 sont valables jusqu’à la fin de l’année 2022.

Au-delà de ces dates, les propriétaires devront présenter le nouveau DPE pour conclure la vente d’un bien immobilier bâti. Rappelons que les DPE ont une période de validité de 10 ans.